Échangeons avec CATIE

Échangeons avec CATIE - 21 septembre 2016 

Points saillants de ce numéro

  • Appuyez la Déclaration de consensus canadien dès aujourd’hui
  • Webinaire de CATIE, le 5 octobre – Êtes-vous prêt pour la PrEP?
  • Appel à tous les membres de CATIE : Votez pour l’élection du Conseil et assistez à notre assemblée annuelle
  • Le rapport communautaire du projet Résonance est maintenant disponible
  • Sortie du numéro d’automne de Vision positive Un homme en mission
  • Le blogue de CATIE : Nouveau billet –  La Déclaration de consensus canadien. Appuyez-la. Utilisez-la. C’est ce que j’ai fait et voici pourquoi par Glenn Betteridge

Nouvelles ressources

Vision positive (automne 2016) : Un homme en mission

Alors que l’été tire à sa fin, il est grand temps de vous débarrasser de votre roman léger et de vous plonger dans votre magazine préféré pour les personnes vivant avec le VIH. Dans ce numéro, nous examinons les dépendances de différentes perspectives — témoignages, conseils d’experts et programmes appuyant les personnes qui utilisent des drogues. Christian Hui parle à cœur ouvert de ses difficultés et de ses réussites en tant qu’homme gai asiatique vivant avec le VIH. Dans Demandez aux experts, le neuroscientifique Marc Lewis, la pair-navigatrice Angela Thomson et le psychanalyste Marco Posadas partagent leurs idées et leurs conseils. Enfin, nous mettons en lumière des programmes qui traitent les personnes utilisant des drogues avec respect et sans les stigmatiser.

Aussi dans ce numéro : Nous demandons à 4 parents poz : « Comment parlez-vous du VIH à vos enfants? », nous examinons comment les nouveaux traitements contre l’hépatite C changent la donne pour les personnes co-infectées par le VIH et l’hépatite C. Vous lirez également comment les options élargies que contient la trousse d’outils pour la prévention du VIH permettent à davantage de personnes séropositives de profiter d'une vie sexuelle satisfaisante et saine. Enfin, Darien Taylor s’assoit pour parler avec la talentueuse Margarite Sanchez, pour qui l’art et la vie ne forment qu’un tout harmonieux.

Téléchargez le PDF

Le rapport communautaire du projet Résonance

CATIE, OHTN, SCS, ACSP, San Patten, HIM, RÉZO, GMSH, IRSC, 2016

Le rapport communautaire du projet Résonance est un projet de recherche communautaire national visant à comprendre davantage comment les hommes gais et leurs intervenants comprennent, perçoivent et intègrent ces nouvelles approches de prévention au Canada. Plus de 80 hommes gais et 30 intervenants ont pris part à cette recherche. Le rapport examine de nombreux enjeux importants liés à la façon dont les aspects biomédicaux du VIH sont abordés par les hommes gais et leurs intervenants.

Téléchargez le PDF

Guide pour une vie sexuelle plus sécuritaire

CATIE, 2016

Le Guide pour une vie sexuelle plus sécuritaire est une ressource au langage clair et qui a une attitude positive envers l’expression de la sexualité. Il s'adresse à un public varié et propose de l’information sur la prévention du VIH et d’autres infections transmissibles sexuellement en optant pour une approche fun et dynamique grâce à son contenu et ses images. Il fournit aussi des trucs de prévention et de réduction des risques selon les différentes pratiques.

Téléchargez le PDF

Guide québécois de dépistage des infections transmissibles sexuellement et par le sang

Ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec, 2016

Disponible en français seulement.

Téléchargez le PDF

Guide québécois de dépistage des ITSS : Supplément – Dépistage du VIH dans les points de service à l'aide de trousses de dépistage rapide

Ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec, 2016

Disponible en français seulement.

Téléchargez le PDF

#RésisteràLastigmatisation : Comment faire? Un rapport d’orientation

Community-Based Research Centre for Gay Men’s Health, 2016

Ce rapport, résumant le travail du CBRC sur le projet RésisteràLastigmatisation étudie la situation des campagnes, programmes, politiques et interventions que les individus, communautés, organisations, institutions et gouvernements ont utilisé afin de résister à la stigmatisation du VIH et de promouvoir le changement, du fait des critiques et de la littérature grise provenant des pays tels que le Canada, les Etats-Unis, le Royaume-Uni et l’Australie. Dans le contexte de développement de tels campagnes et d’efforts d'éducation, le rapport préconise la collaboration avec les personnes vivant avec le VIH pour identifier leurs besoins spécifiques, dans le but d’atténuer ou d’éliminer la honte et la stigmatisation que certaines approches peuvent perpétuer. Nous espérons que ce rapport sera utile aux organismes communautaires, groupes de services en VIH, chercheurs, praticiens, éducateurs et responsables politiques.

Téléchargez le PDF

FEUILLET D'INFORMATION : Epclusa (velpatasvir + sofosbuvir)

CATIE, 2016

Ce feuillet d'information résume les renseignements à jour sur Epclusa. Epclusa est un médicament utilisé pour le traitement de l’hépatite C. Il est approuvé au Canada pour le traitement de tous les génotypes du virus de l’hépatite C.

Téléchargez le PDF

Nouvelles

Actualités infohépatiteC 7.16 : le VIH pourrait ne pas accélérer les dommages au foie causés par l’hépatite C; Epclusa et Harvoni efficaces chez les personnes suivant un TSO

Une étude révèle un changement dans les taux de cancers à mesure que les personnes séropositives vieillissent

Le risque négligeable : Les résultats les plus récents de deux études continuent de montrer que le traitement antirétroviral et une charge virale indétectable constituent une stratégie de prévention du VIH hautement efficace

Mises à jour de CATIE

Webinaire – Êtes-vous prêts pour la PrEP? (en anglais seulment)

Mercredi 5 octobre 2016
11 h à 12 h 30 HE
Inscrivez-vous maintenant

Joignez-vous à CATIE pour assister à un webinaire avec le Dr Darrell Tan de l’Hôpital St. Michael ainsi que d’autres fournisseurs de services et membres de la communauté qui discuteront de la mise en œuvre de la PrEP (prophylaxie pré-exposition) et de son accès au Canada.

En février 2016, Santé Canada a approuvé l’utilisation quotidienne du médicament anti-VIH Truvada pour réduire le risque de transmission sexuelle du VIH. La demande croissante pour la PrEP a soulevé des questions tant de la part des fournisseurs de services que des communautés qu’ils servent :

  • Qu’est-ce que la PrEP et quel est son degré d’efficacité?
  • À qui la PrEP est-elle destinée?
  • Comment les clients peuvent-ils avoir accès à la PrEP?
  • De quelle façon l’accès à la PrEP peut-il être amélioré pour les personnes qui en ont besoin?

Le webinaire inclura une foire aux questions en direct avec les conférenciers du webinaire : Adam Cook, CTAC; Kevin Moroso de Daily Xtra et Positive Living Magazine; Andrea Sharp, Toronto General Hospital; Peter Stephenson, AIDS Committee of Toronto; et Dr Tan.

Le blogue de CATIE : Nouveau billet : La Déclaration de consensus canadien. Appuyez-la. Utilisez-la. C’est ce que j’ai fait et voici pourquoi – par Glenn Betteridge

Le blogue de CATIE est notre façon de faire participer un plus grand nombre de personnes à la conversation sur le VIH et l’hépatite C.

Jetez un coup d’œil aux billets les plus récents :

Darren Lauscher, membre du conseil d’administration de CATIE, honoré par le prix UBC

CATIE félicite Darren Lauscher, administrateur de CATIE pour la région du Pacifique, et membre du conseil d’administration depuis 2012, d’avoir été l’un des deux récipiendaires du prix de R. Paul Kerston Community Educator de 2016. Présenté par le département de santé d’UBC de l’Université de la Colombie-Britannique, le prix reconnaît Lauscher pour « sa forte implication et son dévouement à faire avancer l’éducation en matière de santé du point de vue du patient, et l’impact que son mentorat a eu sur les élèves que  Lauscher a encadrés à l’université. » Une cérémonie de remise de prix aura lieu au printemps 2017.

Appuyez la Déclaration de consensus canadien dès aujourd’hui.

La réussite de la réponse canadienne au VIH dépend de vous!

La Déclaration, préparée avec les contributions de communautés des quatre coins du pays, vient promouvoir une intégration et une innovation rehaussées dans les politiques et les programmes afin de mieux soutenir les personnes tout au long du continuum des services de prévention et de traitement du VIH. Ses principes incluent :

  • promouvoir bien-être et les droits humains des personnes vivant avec le VIH;
  • abolir les obstacles à l’accès au traitement du VIH;
  • offrir l’accès à une gamme d’options de dépistage du VIH et d’approches à la prestation de services; et
  • accroître l’accès à la PrEP et à la PPE.

Veuillez prendre quelques minutes pour appuyer la Déclaration de consensus canadien sur les bienfaits de santé et de prévention associés au dépistage du VIH et aux médicaments antirétroviraux contre le VIH.

En travaillant ensemble, en tant qu’individus et organismes, nous pouvons créer une vision partagée quant aux moyens par lesquels nous répondrons efficacement à l’épidémie de VIH qui se poursuit.

Appel à tous les membres de CATIE : Votez pour votre nouveau conseil d’administration/assistez à l’assemblée annuelle

La période de vote est à présent ouverte (jusqu’au 7 octobre). Vous devez avoir reçu un courriel demandant votre participation. Nous exhortons tous les individus et organisations membres d’y consacrer quelques minutes et de participer à cette importante élection.

…. et nous vous invitons à vous joindre à nous lors de notre assemblée annuelle le 14 octobre à 8 h à l’hôtel Delta Toronto. L’inscription à l’assemblée annuelle 2016 est gratuite et peut se faire en ligne.

Nous sommes impatients de rencontrer ceux d’entre vous en mesure d’y participer.

Le RCPS déclare son soutien au U = U (Indétectable = Non infectieux)

Le RCPS rapporte qu’il partage la croyance unanime et optimiste que les conclusions du U = U vont transformer nos efforts communs de prévention du VIH. Avec un soutien enthousiaste, le RCPS continuera à travailler avec ses partenaires au Canada et partout dans le monde afin de plaider en faveur des conclusions du U = U et pour mettre fin à la stigmatisation, la discrimination et la criminalisation du VIH au Canada et dans le monde entier.

U = U ou Indétectable équivaut à Non infectieux se référe aux conclusions stipulant que la thérapie antirétrovirale (TAR) et une charge virale indétectable est une stratégie hautement efficace pour la prévention de la transmission sexuelle du VIH.

Membre du RCPS et rédacteur en chef de PositiveLite.com, Bob Leahy, a largement traité la question et a publiquement soutenu les conclusions de U = U; et CATIE a récemment publié un article en lien avec le fait que les résultats à jour, provenant des deux études, continuent de démontrer que la thérapie antirétrovirale et une charge virale indétectable est une stratégie hautement efficace pour la prévention du VIH.

Nos partenaires sous les projecteurs

BCCDC lance une nouvelle base de données sur la santé pour le VHC et le VIH

Le BC Centre for Disease Control (BCCDC) a créé une base de données sur la santé pour évaluer et mesurer le fardeau des maladies, les co-infections, les disparités en matière de dépistage et de soins, l’utilisation des services de santé, l’adoption et le suivi de traitements, l’efficacité des traitements, le coût des maladies liées à l’hépatite C ainsi que l’impact du traitement sur les coûts liés à la maladie et les résultats.

Le BCCDC croit que cet outil – qui est une collecte de données, toutes anonymes, sur des résultats de tests de laboratoires, de rendez-vous chez les docteurs, d’hospitalisations, de traitement du cancer et de renseignements sur les médicaments sur ordonnance –  sera en mesure de mieux évaluer les résultats dans le domaine de la santé et d’évaluer l’efficacité des services de prévention, de soins et de traitement pour les personnes vivant avec le VHC ou le VIH.

Conférence de l’Université Concordia – Early AIDS activism in Montreal

Jeudi 27 octobre 2016 à 19 h

Gary Kinsman et Alexis Shotwell vont partager quelques souvenirs enfouis des prémices de la lutte contre le sida à Montréal, en mettant particulièrement l'accent sur le travail de deux groupes - Réaction SIDA et ACT UP Montréal. Ces organisations ont fait de remarquables interventions lors de la cinquième Conférence mondiale du aida en 1989, se sont battues pour l’accès au traitement et au financement, ont écrit et distribué des ressources explicites traitant de vie sexuelle plus sécuritaire aussi bien en français qu’en anglais, ont mis sur pied le Parc de l’Espoir et se sont engagées dans quelques-unes des premières implications en lien avec les femmes et le sida. La conférence est en anglais seulement.

Cette conférence fait partie d’une série de conférences communautaires de l’Université Concordia de 2016-17.

Le Groupe de travail canadien sur le VIH et la réinsertion sociale (GTCVRS) lance sa nouvelle identité

Le GTCVRS va dévoiler son tout nouveau nom durant une réception spéciale ce 23 septembre, veille de leur Forum 2016. Pour plus d’informations, cliquez ici.

Idées brillantes!

SafeSpace London : se tailler une place

septembre 2016

SafeSpace est un centre de soutien dirigé par des bénévoles et destiné aux travailleuses du sexe et aux femmes en situation de crise à London, Ontario. Le centre de ressources sans rendez-vous est ouvert les lundis et mardis de 18 h à 23 h et compte plus de 20 bénévoles (des personnes ayant une expérience vécue du travail du sexe, de la pauvreté ou de l’itinérance, de même que des étudiants et professeurs de criminologie, de travail social et d’autres professions d’assistance). Le centre est ouvert seulement deux soirs par semaine, mais des bénévoles sont disponibles hors de ces heures, à l’occasion, pour des comparutions en cour ou d’autres besoins particuliers. Les bénévoles développent des relations individuelles avec leurs clientes et leur horaire varie selon les besoins de chacune. SafeSpace offre également des trousses de réduction des méfaits, des vêtements, du maquillage et des articles ménagers.

SafeSpace a été créé il y a sept ans par un groupe de femmes ayant divers degrés d’expérience du travail du sexe et des services sociaux, en réponse à la stigmatisation accrue des travailleuses du sexe dans leur ville. Les fondatrices ont voulu créer un lieu où les femmes marginalisées pourraient se rencontrer et tisser des liens positifs. Entre 15 et 20 femmes fréquentent le centre sur une base régulière et deux ou trois nouvelles clientes s’y présentent chaque soir. « Je suis particulièrement fière de la relation que nous avons établie avec les femmes qui fréquentent l’endroit et qui deviennent ensuite bénévoles et coordonnatrices. Étant impliquée dans l’organisme depuis ses débuts, j’ai été témoin de cela », affirme Holly, une des coordonnatrices et fondatrices.

La plus grande difficulté pour maintenir le fonctionnement de SafeSpace est la recherche de financement et de bénévoles. « Puisque notre organisme est entièrement dirigé par des bénévoles, il est parfois difficile d’obtenir un soutien communautaire équivalent à celui que reçoivent les organismes accrédités et constitués en sociétés », signale Holly. Toutefois, cela évolue avec le temps. Au fil des années, SafeSpace a développé un bon rapport avec les travailleurs de première ligne; et l’organisme a récemment reçu une subvention pour offrir des compétences de littératie numérique à ses utilisatrices. Holly souhaite voir le centre grandir encore plus. Plus que tout, elle aimerait que SafeSpace soit constitué en société pour étendre ses heures d’ouverture et son offre de services.

Pour en apprendre davantage au sujet de ce programme, visitez ce lien.