Échangeons avec CATIE

Échangeons avec CATIE - 14 juin 2017 

Points saillants de ce numéro

  • Le 21 juin est la Journée nationale des Autochtones.
  • Lisez le numéro été du magazine Vision Positive
  • Nouveau feuillet de questions et réponses pour les personnes autochtones qui consomment des drogues
  • Appel de propositions pour le Sommet sur la santé des hommes gais de 2017
  • Article du Blogue de CATIE : U=U and the overly-broad criminalization of HIV nondisclosure [« I=I et la criminalisation excessivement large de la non-divulgation du VIH »]
  • Idées brillantes! présente « Rayons de résistance » de PASAN

Colloque de CATIE 2017 et assemblée annuelle : Les demandes d’aide financière prennent fin ce mois-ci!

Le Colloque de CATIE et son assemblée annuelle auront lieu à Toronto, les 23 et 24 novembre. Si vous êtes impliqué dans la réponse au VIH ou à l’hépatite C et souhaitez participer à l’événement mais n’avez pas les fonds nécessaires, envisagez de demander une aide financière au transport, à l’hébergement ou à l’inscription. Les demandes d'aide financière prennent fin le 23 juin. Notre programme préliminaire est disponible en ligne et l’inscription est ouverte!

Nouvelles ressources

Vision positive (été 2017) : Esprit inquisiteur

Le numéro été du magazine vient de sortir! Il débute par un article sur I=I — qu’est-ce que indétectable = intransmissible veut dire pour les personnes vivant avec le VIH? Nous vous offrons des questions, des réponses et des réactions.

Dans Pause-jasette, nous demandons à des personnes vivant avec le VIH : « Qu’auriez-vous aimé savoir lorsque vous avez reçu votre diagnostic? Et quels conseils donneriez-vous à une personne nouvellement diagnostiquée?» Nous espérons que leurs réflexions rassureront les personnes aux prises avec leur diagnostic, et donneront aux survivants de longue date le temps de réfléchir au chemin qu’ils ont parcouru.

Aussi dans ce numéro : Des femmes partagent leurs histoires de stigmatisation; Sané Dube explore comment la criminalisation du non-dévoilement du VIH se répercute dans les communautés africaines, caraïbéennes et noires de ce pays et James Wilton nous fait faire le tour des études phares des 10 dernières années. Ne manquez surtout pas les profils des militants Ian Bradley-Perrin et de l’artiste William Flett.

Connaître ses droits : guide pour les parents vivant avec le VIH

Réseau juridique canadien VIH/sida, 2017

Cette ressource s’adresse aux parents ou futurs parents vivant avec le VIH, y compris les femmes, les hommes transgenres et les personnes non binaires quant au genre. Elle vise à fournir des informations pratiques et à promouvoir les connaissances sur certaines préoccupations clés que peuvent avoir les parents vivant avec le VIH ou affectés par celui-ci.

Lisez ce document en ligne

Connaître ses droits : un guide pour les fournisseurs de services à l’enfance et à la famille qui servent des personnes vivant avec le VIH

Réseau juridique canadien VIH/sida, 2017

Ce guide est écrit pour les fournisseurs de services à l’enfance et à la famille qui offrent du soutien et de l’assistance à des personnes vivant avec le VIH/sida ou affectées par celui-ci.

Lisez ce document en ligne

La confidentialité et le dévoilement pour les jeunes vivant avec le VIH ou l’hépatite C : questions et réponses

Réseau juridique canadien VIH/sida, 2017

Ce guide s’adresse aux jeunes de 15 à 29 ans; il explique certains facteurs à considérer lorsque des jeunes vivant avec le VIH ou le virus de l’hépatite C (VHC) envisagent de révéler leur statut VIH ou VHC à d’autres personnes.

Lisez ce document en ligne

Communautés autochtones : VIH, vie privée et confidentialité : questions et réponses

Réseau canadien autochtone du sida (RCAS) | Réseau juridique canadien VIH/sida, 2017

Ce guide offre des réponses à des questions courantes sur le dévoilement, la vie privée et la confidentialité dans le système de soins de santé, le milieu de travail, les établissements postsecondaires et d’autres lieux à propos desquels plusieurs personnes autochtones vivant avec le VIH ont signalé des préoccupations liées à leur vie privée.

Lisez ce document en ligne

Les communautés autochtones, le VIH et le VHC dans les prisons fédérales : questions et réponses

RCAS | Réseau juridique canadien VIH/sida, 2017

Ce livret de questions et réponses s’adresse aux détenus qui s’identifient comme appartenant aux communautés des Premières Nations ou comme Inuits et Métis, et qui sont incarcérés dans une prison fédérale ou un pavillon de ressourcement géré par le Service correctionnel du Canada (SCC).

Lisez ce document en ligne

Services de réduction des méfaits pour les personnes autochtones qui consomment des drogues : questions et réponses

RCAS | Réseau juridique canadien VIH/sida, 2017

Ce guide fournit des informations sur les services de réduction des méfaits comme les programmes de seringues, les services de consommation plus sécuritaire, la thérapie de substitution aux opioïdes (p. ex., la méthadone) et la naloxone.

Lisez ce document en ligne

Réduire la stigmatisation et la discrimination par la protection de la vie privée et de la confidentialité

Réseau juridique canadien VIH/sida, Association canadienne de santé publique (ACSP), 2017

Cette ressource explique l’importance de protéger la vie privée et la confidentialité pour réduire la stigmatisation et la discrimination liées aux ITSS et propose aux dispensateurs de services sociaux et de santé de première ligne plusieurs stratégies qu’ils peuvent utiliser pour composer avec les enjeux liés à la vie privée, à la confidentialité, à la criminalisation de la non-divulgation du VIH et à la réduction de la stigmatisation.

Lisez ce document en ligne

Les femmes autochtones, le VIH et la violence sexospécifique

Réseau juridique canadien VIH/sida, 2017

Le présent rapport offre une synthèse des ressources qui abordent de façon conjointe les femmes autochtones, le VIH et la violence sexospécifique; il offre également un résumé des recommandations pertinentes pour une réforme du droit.

Lisez ce document en ligne

Nouvelles

Actualités infohépatite C 8.11 : un nouveau traitement guérit 99 % des patients atteints de cirrhose; la réinfection par l'hépatite C est peu courante; albumine utile contre la décompensation

Mises à jour de CATIE

Journée nationale des Autochtones

Le 21 juin est la Journée nationale des Autochtones. C'est une occasion spéciale de souligner, pour tous les Canadiens, le patrimoine unique, la diversité culturelle et les réalisations remarquables des Premières Nations, des Inuit et des Métis. La Constitution canadienne reconnaît ces trois groupes comme peuples autochtones.

Les personnes autochtones du Canada sont affectées de manière disproportionnée par le VIH et l’hépatite C. CATIE offre un éventail d’informations appropriées à la culture, sur la prévention, le dépistage, le traitement et la vie saine. Des exemplaires imprimés peuvent être commandés auprès du Centre de distribution de CATIE.

Votre organisme souhaite-t-il recevoir un abonnement en gros de Vision positive?

Les organismes peuvent maintenant commander plusieurs exemplaires à la fois de Vision positive, le magazine de CATIE sur la santé et le bien-être pour les personnes vivant avec le VIH. Si votre organisme est déjà abonné au magazine, il suffit de modifier votre commande pour obtenir davantage d’exemplaires pour vos clients et votre personnel. Si votre organisme n’y est pas déjà abonné et que vous souhaitez vous inscrire pour un abonnement gratuit, cliquez ici ou téléphonez au 1.800.263.1638, poste 247.

Dans chaque numéro, vous trouverez des témoignages inspirants de personnes vivant avec le VIH, de l’information pratique sur la santé et des conseils d’experts sur la façon de vivre longtemps et en santé avec le VIH.

Le blogue de CATIE 

Nouveau billet de blogue : U=U and the overly-broad criminalization of HIV nondisclosure (en anglais seulement) par Nicholas Caivano et Sandra Ka Hon Chu

Le blogue de CATIE est notre façon de faire participer un plus grand nombre de personnes à la conversation sur le VIH et l’hépatite C.

Jetez un coup d’œil aux billets les plus récents :

Nos partenaires sous les projecteurs

Réseau canadien autochtone du sida (RCAS) : Appel de candidates pour le comité VOW

Le RCAS recherche des femmes pour participer à son comité Voices of Women (VOW). Les femmes autochtones vivant avec le VIH et le sida et/ou l’hépatite C, ou affectées par ceux-ci, sont fortement encouragées à postuler. Les candidatures d’intervenantes autochtones des premières lignes, de professionnelles des soins de santé autochtones et de cliniciennes autochones sont également bienvenues. Le dévoilement public du statut VIH n’est pas une exigence pour se joindre au comité VOW du RCAS. Veuillez communiquer avec Monique Fong Howe pour un formulaire de candidature ou pour plus d’information.

Sommet sur la santé des hommes gais de 2017 : Appel de propositions

Le Sommet de cette année portera sur les gains potentiels d’une pleine optimisation de la prévention combinée pour les hommes gais et bisexuels à travers le Canada, et sur des enjeux comme la stigmatisation structurelle qui peuvent nuire aux gbHARSAH. Toutes les propositions concernant la santé et la prévention pour les hommes gais, bisexuels et d’autres minorités sexuelles sont les bienvenues, et les auteurs sont encouragés à aborder le thème du Sommet dans leurs présentations.

Réseau juridique canadien VIH/sida : Perspectives positives : la confidentialité et la divulgation, pour les jeunes vivant avec le VIH

Le Réseau juridique canadien VIH/sida a produit une vidéo pour les jeunes de 15 à 29 ans. Il explique certains facteurs à considérer lorsque des jeunes vivant avec le VIH envisagent de révéler leur statut VIH à d’autres personnes.

International Network of People who Use Drugs (INPUD) : Nouvel outil

L’INPUD a créé un outil de conseils pratiques pour la mise en œuvre de programmes sur le VIH et l’hépatite C pour les personnes qui consomment des drogues. La ressource s’appuie sur les recommandations du guide technique de l’OMS, de l’ONUDC et de l’ONUSIDA afin d’aider les pays à établir des cibles pour l’accès universel à la prévention, aux traitements et aux soins liés au VIH pour les personnes qui s’injectent des drogues.

Idées brillantes!

juin 2017

Projet d'art communautaire de PASAN : Personne n'est laissé de côté!

Le 19 avril 2017, PASAN a invité ses clients, son personnel, des artistes ainsi que ses alliés à ses bureaux à un repas et au dévoilement d’un projet spécial : une œuvre d’art frappante, texturée et fabriquée à base de céramique, de verre et de bois. Les personnes présentes se sont émerveillées face à cette œuvre d’art de douze pouces sur quatre accrochée au mur de la cuisine de PASAN, avec une conception intégrant une imagerie symbolique ainsi que les phrases No one is left behind (Personne n'est laissé de côté) et Nobody fails here (Personne n’échoue ici). Sa communauté – des ex-détenus et leurs familles, des personnes qui ont une expérience vécue du VIH, de l’hépatite C et des drogues, des personnes qui sont des travailleurs de sexe et des Autochtones − a passé 85 heures à élaborer ce chef-d’œuvre. « Ce fut un vrai sentiment d’accomplissement », raconte Mooky Cherian, gestionnaire de programme chez PASAN, « d’offrir à notre clientèle des opportunités, et de partager et reconnaître leurs expériences. Ce fut un moment poignant, certains en pleuraient. »

Cette mosaïque est une collaboration entre PASAN et Red Dress Productions, une compagnie d’arts travaillant avec des communautés en faveur d’œuvres d’art publiques communautaires. De plus, PASAN a reçu un financement du Conseil des arts de l'Ontario afin de recruter cinq stagiaires. Les stagiaires, des personnes qui sont des ex-détenus vivant avec le VIH ou l’hépatite C, ont été encadrés et formés par l’équipe de Red Dress Productions avec Anna Camilleri comme artiste principale. Ils ont constitué l’équipe de base qui a effectué le travail et ils ont joué un rôle important dans tous les aspects de ce projet, de la conceptualisation à la réalisation.

Le travail a commencé durant l’été 2016 lorsque les rencontres ont été organisées avec les intervenants communautaires afin de discuter des thèmes qui devraient figurer dans la mosaïque. Anna a animé ces consultations où les gens ont été encouragés à partager leurs expériences de l’emprisonnement, de la vie avec le VIH ou l’hépatite C et de ce que PASAN représente pour eux. Elle a illustré ces idées dans une œuvre d’art et les stagiaires ont aidé à faire découvrir le projet à leurs pairs et à les inciter à participer à la réalisation de l’œuvre. Environ 30 personnes ont participé à la réalisation de ce projet, à différents moments.

Le résultat final est une documentation de l’histoire de PASAN et de la signification de son travail durant ces 26 dernières années. La mosaïque est appelée Rays of Resistance (Rayons de résistance). « Lorsque vous la regardez, elle vous raconte plusieurs histoires différentes », affirme Mooky. « Notre organisation est la destination finale pour les personnes qui ont été exclues et isolées d’autres lieux et communautés. Mais PASAN ne tournera le dos à personne. Nous accorderons toujours une chance aux gens. »

Pour plus d’informations sur Rays of Resistance, contactez PASAN au 1-866-224-9978.