Vous et votre santé

Le VIH et le vieillissement

Le fait que les personnes atteintes du VIH s’intéressent aux enjeux entourant le vieillissement est une très bonne nouvelle. Cela signifie que le traitement est efficace et qu’elles vieillissent comme le reste de la population! On estime que jusqu’à 50 pour cent des personnes atteintes du VIH au Canada sont maintenant âgées de plus de 50 ans, et cette proportion devrait augmenter au courant de la prochaine décennie. De plus, au Canada, un nouveau diagnostic de VIH sur cinq est posé chez une personne de plus de 50 ans. 

Les personnes atteintes du VIH vont inévitablement développer de nouvelles affections médicales à mesure qu’elles vieillissent, comme tout le monde. Elles peuvent par exemple présenter un déclin du système immunitaire, une maladie du rein, une maladie cardiovasculaire (du cœur), une maladie des os, le cancer, le diabète et des problèmes de santé sexuelle. Comme il est parfois difficile de déterminer si un symptôme est associé au VIH ou au vieillissement, les personnes atteintes du VIH doivent prendre soin d’elles, être proactives et porter une attention particulière aux changements dans leur corps à mesure qu’elles vieillissent. En vieillissant, il est important de passer certains tests de dépistage pour surveiller votre santé, comme les tests pour le diabète, la fonction rénale, la densité osseuse, la tension artérielle, le cholestérol et divers cancers. Demandez à votre professionnel de la santé quels sont les tests à vous recommander.

Les personnes atteintes du VIH ont un taux plus élevé de troubles de santé mentale que la population générale. Et ces problèmes peuvent prendre de l’ampleur en vieillissant; la dépression et l’anxiété étant les troubles les plus courants. Il est très important d’aborder tout problème de santé mentale et d’aller chercher le soutien et le traitement dont vous avez besoin.

Les personnes âgées vivant avec le VIH peuvent aussi être susceptibles de développer des troubles neurocognitifs associés au VIH (HAND). Il s’agit d’un spectre de troubles cognitifs, moteurs et de l’humeur qui touchent jusqu’à 50 pour cent des personnes âgées atteintes du VIH au Canada (les estimations varient). Les symptômes comprennent les difficultés à se souvenir, à se concentrer, à effectuer des calculs ou des tâches simples, mais la plupart des personnes atteintes de troubles neurocognitifs associés au VIH présentent des déficits très légers. Il est important de consulter votre médecin le plus rapidement possible si vous remarquez ces symptômes.

Pour en apprendre plus sur le VIH et le vieillissement, consultez :

Le VIH et le vieillissement – Ce guide traite de certains enjeux que les adultes âgés atteints du VIH peuvent rencontrer et propose des manières de rester en santé : physiquement, mentalement, émotionnellement et sexuellement.

Pour en savoir plus sur la gestion du VIH et les manières de rester en santé en vieillissant, visitez :

POZ : HIV and Aging (en anglais seulement) – Ce module du magazine POZ donne des conseils pour rester en santé en vieillissant et aborde certaines recherches actuelles sur le VIH et le vieillissement.

Staying Healthy with HIV as you Age (en anglais seulement) – Cette ressource de l’ACRIA (American Academy of HIV Medicine) et de l’American Geriatrics Society décrit les problèmes de santé courants que présentent les adultes âgés atteints du VIH et fournit des conseils sur la manière de s’y attaquer.

Au rythme de nos percussions : aînés d’ascendance africaine, caribéenne et noire vieillissant avec le VIH – Ce rapport produit par Réalise résume la recherche portant sur les enjeux rencontrés par les aînés canadiens d’ascendance africaine, caraïbéenne et noire vivant avec le VIH.

Problèmes de santé propres aux personnes âgées vivant avec le VIH :

Renforcer le cerveau vieillissant (TraitementActualités 203

Les facteurs de risque traditionnels ont de grandes répercussions sur l’amincissement des os chez les personnes séropositives (Nouvelles CATIE, février 2020)

Étude sur l’incidence du vieillissement sur le cerveau des personnes séropositives et des personnes séronégatives (Nouvelles CATIE, décembre 2019)

À mesure qu’elles vieillissent, certaines personnes séropositives pourraient avoir du mal à gérer leurs médications (Nouvelles CATIE, février 2020)