Vision positive

été 2011 

Une décennie de visages positifs

Pour marquer notre 10e anniversaire, Vision positive a recontacté les personnes séropositives qui ont fait sa couverture.

entrevues par RonniLyn Pustil


NOUS SOMMES PRIS DE NOSTALGIE. Depuis notre premier numéro de l’automne / hiver 2001, lorsque la militante autochtone Kecia Larkin est apparue en couverture du magazine quelques jours seulement avant la naissance de son enfant, Vision positive a abordé la vie avec le VIH en partageant l’histoire de ceux et celles qui la vivent. En feuilletant nos 17 derniers numéros, nous, les employés de CATIE, avons été stupéfaits d’entendre toutes ces voix passionnées, courageuses et charmantes que nous avons eu l’honneur de publier.

Vous ne le savez peut-être pas, mais ces 17 numéros représentent seulement la forme actuelle du magazine. Vision positive était à l’origine un bulletin publié 10 ans auparavant, en 1991, par le bureau du projet d’info-traitement (TIE), un jeune groupe communautaire de Toronto qui avait pour mission de partager de l’information sur le VIH (le peu que nous savions à l’époque) entre les personnes séropositives. Dès le départ, Vision positive a publié de l’information avec une approche holistique de la santé qui reflétait les expériences personnelles de personnes vivant avec le VIH. Comme c’est encore le cas de nos jours, il mettait en vedette une histoire et une photo d’une personne séropositive.

Quoi de mieux pour célébrer notre 10e (ou plutôt notre 20e) anniversaire qu’un rendez-vous avec les personnes qui ont fait notre couverture? Nous avons repris contact avec 24 d’entre elles pour en savoir plus sur leur vie depuis notre dernière rencontre. Leurs entrevues vous surprendront et vous inspireront. Alors, à leur succès et au vôtre, chers lecteurs!

Hommage posthume

Vision positive aimerait rendre hommage à la mémoire de trois femmes qui ont fait la couverture du numéro du printemps 2003.

Nicole Hicks
Kimberly Johnson
Rhonda Stevens

Françoise Grothé, dont l’entrevue se trouve ici, est décédée peu de temps avant la parution de ce numéro.

Le présent numéro est dédié à ces quatre femmes.

Les entrevues :