Vision positive

hiver 2013 

Lettre de la rédaction

par David McLay

 

En octobre dernier, la Cour suprême du Canada a rendu son verdict dans deux affaires impliquant la non-divulgation de la séropositivité pendant des relations sexuelles. Bien que le verdict ait étonné bon nombre de militants du VIH, il a défini une situation où une personne séropositive n’est pas tenue de divulguer son état avant d’avoir des relations sexuelles si elle a une faible charge virale (moins de 1 500) et si on utilise un condom. Pour en savoir plus, visitez www.aidslaw.ca.

Ce verdict peut amener les personnes vivant avec le VIH à se sentir contraintes d’entamer un traitement, autant pour améliorer leur propre santé que pour réduire les risques juridiques. En même temps, de nouvelles lignes directrices encouragent les personnes séropositives à entreprendre une multithérapie si leurs comptes de CD4 atteignent des seuils plus élevés. Cela s’appuie en partie sur des preuves suggérant non seulement que cela peut les aider à protéger leur santé, mais aussi qu’un traitement plus précoce réduit le risque de transmission du virus.

Tous ces changements amènent les personnes séropositives à prendre des décisions de traitement fondées non seulement sur leur propre santé mais également sur l’incidence d’un tel traitement sur d’autres personnes. Toutefois, c’est seulement la personne vivant avec le VIH qui doit composer avec les effets secondaires et les risques, dont plusieurs sont encore méconnus.

Vision Positive encourage chaque personne séropositive à prendre la décision qui lui convient en matière de traitement. Selon nous, les besoins de la personne qui vit avec le virus doivent toujours passer en premier. Celle-ci ne devrait en aucun cas se sentir contrainte d’entamer un traitement uniquement pour le bénéfice d’autrui.

Bien sûr, nous sommes là pour offrir de l’information et du soutien, que ce soit à propos des traitements antirétroviraux ou un autre aspect de mieux vivre avec le virus. Dans ce numéro, nous examinons la gestion des taux de lipides, comment passer une bonne nuit de sommeil et ce que c’est que de grandir avec le VIH.

Nous vous présentons aussi des articles traitant de tatouages, de mariages sur la plage et des monuments commémoratifs du sida. S’attendrait-on à moins de la part des personnes séropositives qui vivent dans ce pays? Absolument pas!