Connectons nos programmes

ATOMc 

Sida Bénévoles Montréal (ACCM)
Montreal, Quebec
2012

Populariser le dépistage du VIH : ATOMc exploite les réseaux sociaux en offrant des prix pour l’aiguillage des pairs

SIDA Bénévoles Montréal a mis en place une approche novatrice pour encourager le dépistage du VIH et des infections transmissibles sexuellement (ITS) chez les hommes gais, bisexuels et les hommes qui ont des relations sexuelles avec des hommes de Montréal. Dans le cadre du programme par les pairs de SIDA Bénévoles Montréal appelé ATOMc, les « recruteurs » font la promotion des avantages du dépistage et réfèrent leurs amis et leurs connaissances aux sites de dépistage en diffusant l’information par le biais de leurs réseaux sociaux.

Dans le contexte d'ATOMc, qui signifie « Awareness to Make Change » (Sensibiliser pour changer), on offre aux recruteurs un incitatif supplémentaire pour participer au projet. En effet, SIDA Bénévoles Montréal leur propose un programme de récompenses. Formés par le promoteur de santé communautaire, les recruteurs bénévoles apprennent l’information nécessaire sur le VIH, les ITS, les sites de dépistage et l’aiguillage. Ces derniers se chargent ensuite de transmettre cette information  à leurs réseaux personnels, ce qui leur permet de gagner des points.

Lorsqu’un recruteur réfère une personne à un site de dépistage ou une clinique locale, il lui donne une carte indiquant son code du recruteur et précisant que la personne a été référée par le programme ATOMc. Chaque centre de dépistage fait un rapport régulier au promoteur de santé communautaire d'ATOMc, l’informant du nombre de personnes référées par chaque recruteur. Le recruteur obtient des points pour chaque personne qu’il a aiguillée vers le dépistage. Les recruteurs peuvent collecter leurs points et les échanger contre des récompenses en argent, des cartes-cadeaux et même des iPods. 

ATOMc se fonde sur la stratégie du dépistage à l’aide des réseaux sociaux lancée par les Centers for Disease Control and Prevention (CDC) aux É.-U. Consultez leurs lignes directrices pour obtenir de plus amples renseignements sur la façon de mettre en œuvre ce projet et d’autres éléments importants à envisager, tels les risques possibles pour les recruteurs et des idées pour évaluer le programme.

« [ATOMc] encourage les personnes à discuter de leur santé sexuelle avec leurs amis et à subir régulièrement des tests de dépistage », explique James McKye, un promoteur de la santé communautaire de SIDA Bénévoles Montréal.

Les bénévoles du projet ATOMc se font de plus en plus appeler « les gars aux condoms » au sein du village gai et du quartier du Plateau de Montréal. En plus de faire la promotion du dépistage, les bénévoles distribuent gratuitement du matériel de sécurisexe tout en engageant les clients des clubs et les passants dans des discussions amusantes sur le sécurisexe. On peut facilement les repérer dans les clubs, les bars, les cafés et les saunas populaires grâce à leur boîte de matériel de sécurisexe qu’ils transportent, suspendue à leur cou, comme les plateaux des vendeuses de cigarettes autrefois dans les boîtes de nuit.

ATOMc est un exemple d’une approche novatrice pour faire participer la communauté. Pour obtenir plus de renseignements sur des conseils pour l’engagement bénévole dans le cadre d’un programme de santé sexuelle, consultez notre étude de cas Opération SprayNet. Pour vous renseigner sur une autre étude de cas exploitant des outils visuels créatifs pour engager la conversation au sujet de la santé sexuelle, consultez le Projet Mets tes culottes.

Pour plus d’information sur ATOMc, veuillez contacter :

James McKye
Promoteur de la santé communautaire, projet ATOMc
SIDA Bénévoles Montréal
Courriel : promotion@accmontreal.org